Le N.-B. : un géant dans la création de la Confédération

Publié par Brunswick News Inc.

Le 1er juillet 2016

 

Le Canada, hein ! : d’Acajoux à Passe-partout, personne ne peut nier que d’un océan à l’autre et à l’autre, nous sommes fiers de notre « canadienneté ». Alors, quel est cet élément qui fait de notre pays un aussi bel endroit où vivre ? Est-ce parce que les Canadiens sont reconnus pour leurs efforts du maintien de la paix ? Ou est-ce parce que les Canadiens sont reconnus pour leur acceptation et leur promotion de la diversité linguistique et culturelle? Mieux encore, est-ce parce que les Canadiens encouragent la coopération inclusive ?

Les Canadiens – nés ici ou venus d’ailleurs – partagent une qualité indescriptible, ce je ne sais quoi qui semble être présent en chaque citoyen. Nous avons un désir profond de collaborer et de persévérer – non seulement de tolérer nos différences, mais de les accepter et de nous en servir pour devenir plus forts. Ensemble, nous restons fidèles aux valeurs qui nous ont été conférées par les Pères de la Confédération : la liberté, la justice sociale et le respect de la diversité.

En tant que l’une des quatre premières provinces à s’engager à l’égard de la justice sociale comme qualité nécessaire à une grande nation, le Nouveau‑Brunswick est toujours un microcosme des valeurs canadiennes. Notre province possède en effet, depuis la Confédération, une longue tradition en matière de leadership pionnier dans la construction du Canada. Dès le tout début, le Père de la Confédération au Nouveau‑Brunswick, Samuel L. Tilley, comprit qu’un groupe soudé par sa volonté de coopérer serait bien plus fort que des colonies individuelles, et que l’unité conduirait à la force. En dépit de la résistance, il persévéra; et c’est grâce à sa vision que le Nouveau‑Brunswick fait fièrement partie du Canada depuis près de 150 ans.

D’autres leaders visionnaires ont suivi les traces de Tilley afin de poursuivre l’engagement envers les valeurs canadiennes au Nouveau‑Brunswick. Que ce soit l’engagement fondamental et transformateur de notre province envers l’égalité des chances, son respect du bilinguisme ou son ouverture à l’égard des nouveaux Canadiens, le Nouveau-Brunswick possède une longue tradition politique et sociale en matière de justice sociale. La simple notion de Tilley, selon laquelle nous pouvons faire avancer notre province ensemble, est l’un des plus grands piliers de notre société inclusive. Faire partie de ce pays n’a jamais voulu dire s’arrêter sur nos différences et nos défis, ni renoncer devant l’adversité ; nous persévérons malgré tout. Notre volonté collective de coopérer ainsi que notre tendance naturelle à nous unifier pendant les moments difficiles et à nous soutenir les uns les autres lors de tragédies sont aussi des éléments importants de notre « canadienneté » collective.

La fête du Canada est une journée de célébration et d’appréciation de nos réalisations collectives ainsi qu’une journée de réflexion sur notre avenir. Chaque année, le 1er juillet, amis, familles et voisins se rassemblent partout au Nouveau‑Brunswick, drapeaux et crécelles à la main, maquillés de blanc et de rouge, afin de célébrer notre pays. Nous sommes fiers de vivre là où nous avons la liberté et le désir de proclamer notre amour pour notre pays – non seulement pendant la fête du Canada, mais aussi tous les jours de l’année.

Le Canada ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui sans les hommes et les femmes qui se sont battus pour protéger nos libertés, qualités et valeurs fondamentales. Nous tenons parfois notre liberté pour acquise, mais aujourd’hui, nous devons nous rappeler que le Canada offre de nombreuses libertés que bien des gens n’ont pas ailleurs dans le monde. Par exemple, aujourd’hui, nous sommes reconnaissants de notre liberté d’expression, de mobilité, de fuir la persécution, de pensée et de rassemblement. Nous saluons les femmes et hommes qui ont servi notre pays avec fierté afin d’assurer notre liberté.

Comme société, nous avons naturellement tendance à respecter la culture de notre voisin. Nous nous efforçons de comprendre et d’apprécier les différentes cultures, coutumes et traditions de tous les citoyens. Le Canada est né de l’idée selon laquelle nous avons quelque chose à tirer de perspectives culturelles et régionales uniques. Notre respect de la diversité définit notre mosaïque culturelle comme vertu canadienne éternelle. Nous avons appris qu’avoir de nombreuses cultures, ethnicités et langues n’est pas un obstacle à notre « canadienneté », mais plutôt un des éléments les plus forts de notre identité canadienne. C’est ce qui fait de nous des Canadiens; c’est ce qui fait de nous des Néo‑Brunswickois.

En latin, « carpe diem » signifie « profite du moment présent ». En 2017, nous encourageons les Néo‑Brunswickois à profiter du 150e anniversaire du Canada pour rappeler aux Canadiens que, malgré notre petite taille, nous avons été un géant de la création de la Confédération et nous continuons d’entretenir notre amour et notre patriotisme pour notre pays dans les deux langues officielles et parmi de nombreuses cultures, y compris les Premières Nations.

Alors, à quelles valeurs canadiennes vous identifiez-vous? Est-ce notre gentillesse, notre politesse, notre inclusivité, notre tranquillité, notre optimisme, notre cohésion ou notre solidarité? Pensez-y, car l’an prochain, le Nouveau‑Brunswick se joindra aux autres provinces et territoires pour célébrer le 150e anniversaire de la Confédération. Montrons au reste du Canada comment être fiers, puisque le Nouveau‑Brunswick a été – et continue d’être – très important pour le Canada.

Le Nouveau‑Brunswick est membre fondateur de la Confédération. Nous nous sommes engagés à l’égard de notre avenir collectif depuis le début. Un Canadien est un Canadien, de même qu’un Néo‑Brunswickois est un Néo‑Brunswickois. Célébrons nos merveilleuses différences et apprenons de celles des autres, puis faisons d’elles des forces. Si nous nous engageons à le faire avec compréhension, respect et dévouement afin de véritablement bâtir une province inclusive, nous passerons bientôt aux nouvelles nationales pour de bonnes raisons.

Carpe diem!

Mirelle Cyr et Patrick O’Brien

Coprésidents de Dialogue Nouveau‑Brunswick

Back

Tout l'monde a un rôle à jouer

Le monde en action >>